Embryologie jolie jolie jolie

Pour commencer, un peu d’étymologie (parce que j’adore ça). Embryologie vient du grec (embryo + logos (= logie)), soit l’étude de l’embryon. Embryon nous vient du terme embruos, « qui se développe à l’intérieur » (Le Petit Robert 2006).

Chez l’humain, on parle d’embryon pour les six premières semaines de gestation. Par la suite, il s’agira d’un foetus. Bon, à cet âge, les ami(e)s, l’embryon a une queue, des branchies, il vit dans un milieu aquatique, donc, c’est une « crevette ». En tout cas, moi c’est comme ça que je surnommais mon futur fils. Ça permet aussi de ne pas trop paniquer avec les histoires de fausses couches fréquentes avant trois mois de grossesse…

Un bel exemple de « crevette »: cet embryon humain de cinq semaines a une queue (qui se résorbera dans le coccyx), des branchies (qui deviendront en partie les sinus et les parties du cou. Il n’a pas encore de pa-pattes. Par contre, cette image représente une grossesse extra-utérine (donc, on ne voit pas l’utérus) (source de l’image: Wikipédia).

Lorsque je montre cette image à mes étudiants, je leur demande de deviner de quel animal il s’agit. Scorpion a la cote, probablement à cause des dernières vertèbres. En général, on me parle reptiles, poissons, amphibiens…

Je veux attirer ici votre attention sur une tendance que j’ai remarquée dans les textes « habituels » sur la grossesse. Comme la plupart des Québécoises ces dernières années, j’ai hérité du magnifique Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, 2008 pour le millésime, concocté à l’origine par Nicole Doré et Danielle Le Hénaff, le tout chapeauté par l’Institut national de santé publique du Québec. Dans la section « Développement du foetus » (p. 16-21), on décrit le premier trimestre (fécondation – 14 semaines), en nous donnant des indications comme la grandeur de l’embryon (5 mm), ou encore le splendide résumé suivant:

À 7 semaines de grossesse, la tête de l’embryon est beaucoup plus grosse que le reste de son corps. Ses bras commencent à se former, avec l’apparition des coudes et des mains. Ses doigts ne sont pas encore séparés les uns des autres. Ses yeux sont bien visibles. (Doré et Le Hénaff, 2008, p. 17)

L’image associée est bien celle d’un jeune embryon de 40 jours, mais l’angle ne nous montre pas la queue, ni grand-chose d’ailleurs: on dirait un morceau de fromage jaune, avec une petite main, le cordon ombilical qui part vers le haut, et un début de placenta. Autrement dit, on ne parle jamais des caractéristiques « animales » de l’embryon…

Embryon humain d’environ 6 semaines, soit juste avant d’obtenir son diplôme de « crevette » (source de l’image: Wikipédia).

Je ne peux croire qu’on n’avait pas de meilleures photos sous la main. Même moi, j’en ai trouvé de très parlantes sur Wikipédia…

Et ça continue dans le Mieux vivre: on notera qu’à 10 semaines, l’embryon « a déjà une apparence humaine » (ibid, p. 18) (qui consiste en: yeux, nez, bouche, doigts). C’est vraiment fascinant de voir ce qu’on a jugé bon de nous dire… Ainsi, on parlera de la formation de ses os entre 10 et 14 semaines, mais on ne dira jamais quand la queue se résorbe ou quand les branchies disparaissent…!

Dans le deuxième trimestre, la seule chose qui semble intéresser les gens, c’est le sexe… À partir de 14 semaines, il est possible de le savoir, puisque « bébé vous dévoile son grand secret » (ibid, p. 19). On ne se peut plus de tant de suspense… Ah oui, c’est vrai: les membres commencent aussi à s’allonger.

À 20 semaines, on peut le sentir bouger. Et il a une couche de « crème blanche » (ibid, p. 20), le vernix caseosa… À 22 semaines, il y a des cils et des cheveux. Il acquiert aussi un duvet (chouette! le chimpanzé ressort!), le lanugo.

Entre 23 et 27 semaines, votre bébé prend du poids et sa tête devient mieux proportionnée par rapport à son corps. À 24 semaines, il entend les sons de basse fréquence provenant de l’extérieur de l’utérus.

À la fin du 2e trimestre, autour de 28 semaines, les yeux du bébé commencent à s’ouvrir. Ils deviendront sensibles à la lumière plus tard, vers 32 semaines. (ibid, p. 20)

Par la suite, on apprend simplement que le foetus prend du poids, et qu’il perd son duvet (ibid, p. 21).

Personnellement, j’ai été voir un cours d’embryologie de niveau universitaire pour avoir des réponses à mes questions. Les branchies (plus précisément les formations branchiales) se forment entre le 24e et le 26e jour de grossesse. Vers la 7e semaine, elles ont fusionné et disparu. Pour la queue, il faut que les jambes se développent. Là aussi, 7 semaines sont nécessaires pour que la queue ne soit plus qu’un souvenir dans le haut des fesses (Rabineau et Dupont, 2011).

Pour retrouver votre queue primitive, il faut tâtonner dans le creux des fesses (je sens que certains vont aimer ça…!). En fait, le corps s’est transformé, mais on peut mieux comprendre sa formation grâce à l’embryologie (source du graphique: Wikipédia).

Finalement, on peut jouer encore à « qui est qui? » avec les dessins suivants. Disons qu’à la première ligne, qui correspond au premier stade de chaque embryon, la nuance est plutôt difficile à faire.

Dessins d’embryons et de foetus d’Ernst Haeckel. L’humain est complètement à droite, et, d’après moi, il ressemble assez à un chimpanzé…! (source de l’image: Wikipédia).

Un autre jour, je vous reparlerai d’évolution et d’anatomie comparée. Pour l’instant, si vous êtes enceinte, saluez votre crevette de ma part.

2 réflexions au sujet de « Embryologie jolie jolie jolie »

  1. Sur mon ancien blogue, Pierre Matarasso a laissé le commentaire suivant (27 mars 2013, 18h18):

    Juste une remarque: votre démarche est très intéressante.

    Information complémentaire qui vous amusera…Les vertébrés seraient les descendants de ce qui a été le premier représentant des chordés…La larve du tunicier…Mais pas le tunicier lui même qui n’a rien a voir, mais rien du tout, avec un vertébré (c’est un gros macaroni attaché à un rocher!). La larve du tunicier…elle n’est pas très différentes des embryons au premier stade du livre d’Haeckel.

    Seconde remarque…vraie mais qui fait rire! Avec le tunicier ont voit apparaître un nouveau type de neurotransmetteur dans le règne animal….devinez quoi…les « endocannabinoïdes »…Vous tirerez les conclusions que vous voudrez!

    Troisième remarque qui vaut pour le tunicier et aussi les chenilles et les papillons qui leur font suite (insectes holométaboles….). C’est étrange ces organismes qui vont prendre deux formes entièrement différentes….asticot/mouche, chenille/papillon avec la métamorphose..Et pourtant le même code génétique!.Comme vous le savez sans doute pour les insectes en tout cas….la chenille est complètement détruite dans le cocon par ses sucs digestifs….et ça repart papillon à partir du liquide résultant de la dissolution (enfin presque). Pour le tunicier je ne sais pas comment ça se passe mais j’aimerais!

    Enfin pour finir…encore plus drôle….Pour nous les humains…la fécondation c’est spermatozoïde et ovule qui se rencontrent…et vous savez quoi…pour les algues…comme le Fucus Vésiculeux…c’est pareil…ovule et spermatozoïde aussi! Quand j’étais à l’école, c’était bien avant que l’on y parle franchement de sexualité…alors on nous expliquais la reproduction du fucus vésiculeux.

    Finalement c’est simple….on vient de la mer…et tuniciers…algues c’est plus près de nous que l’on croit…

    C’est beau la vie….regardez par exemple Wikipédia sur tunicier, chordé, holométabole histoire de vous épater toute seule un bon coup!

    Au fait avez vous lu Thalassa de Ferenczi…un disciple de Freud…ça devrait vous intéresser pour ce qui concerne les petits enfants….

    • Plus j’en apprends sur la vie et sur la biologie, plus je vois de liens entre les humains et les autres vivants (les animaux comme les plantes).
      Non, je n’ai pas lu Thalassa, mais je le mets dans ma liste de livres à lire (elle est malheureusement (ou heureusement??) très longue).
      Au plaisir!
      Josiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>