Bêtisier (1): chaussures pour bébés

Attention, ceci est une histoire tout ce qu’il y a de vrai.

Comme mon fils commençait à se mettre debout, ma belle-mère m’avait offert de lui acheter une première paire de chaussures. Et nous voilà embarqués dans une expédition, mon fils, ma belle-mère, ma belle-soeur et moi-même, vers un magasin de chaussures très respectable. Du genre où on ne vend que de « bonnes » chaussures. Les plus laides possibles, mais, paraît-il, excellentes.

Mon fils essaie une paire, très rigide, avec la partie arrière très solide pour « bien soutenir la cheville ». Sauf que, petit problème, avec ces trucs aux pieds, mon garçon n’est plus capable de se relever debout. Il a même des difficultés à quatre pattes (avec un air de « maman, au secours! »), dues à la rigidité de la chaussure (essayez de marcher à quatre pattes en maintenant vos pieds dans un angle de 90 degrés, pour voir!).

Comme je proteste du traitement (il en aurait fait autant s’il avait pu, j’en suis sûre!), le vendeur commence à m’expliquer (et je n’invente rien!!!) que c’est important (blablabla!) et, pour preuve,  qu’il a déjà vu un cas où un bambin « s’est cassé la cheville en apprenant à marcher parce que ses chaussures ne le soutenaient pas assez ».

Mon sang d’anthropologue n’a fait qu’un tour. Quoi? C’est vraiment l’argument de vente le plus pourri du millénaire (ça tombe bien: il vient juste de commencer!).

Cher monsieur le vendeur, apprenez deux ou trois petites choses:

Premièrement, notre espèce (Homo sapiens) provient d’une longue lignée de mammifères bipèdes depuis des millions d’années (ceux qu’on nomme Hominidés). Par conséquent:

  • Petit a), s’il y avait eu tant de cas de chevilles brisées durant l’apprentissage de la marche, ça se verrait dans les fossiles que nous avons retrouvés. 
  • Petit b), toutes ces pattes cassées (pour cause de chaussures inexistantes dans le monde animal) auraient probablement nui à la survie de nos ancêtres (nous ne serions donc pas là). Promis, je reparlerai d’évolution une autre fois.

Relevé des empreintes de pas de Laetoli, en Tanzanie, par Laurie Grace. Ces empreintes sont célèbres. Elles ont été datées à 3,7 millions d’années, et identifiées comme celles de 3 individus bipèdes hominidés, probablement des Australopithèques. Comme on ignore précisément de quelle espèce il s’agit (tout comme on ignore encore notre ascendance exacte parmi toutes les espèces d’Australopithèques), il est difficile de dire si ce sont nos ancêtres ou nos très proches cousins (source de l’image: Evolution).

  • Petit c), avant même de poser la question de la survie, il est fort probable que nous ne serions même pas des bipèdes, puisque ce mode de locomotion aurait été abandonné parce que désavantageux. Beaucoup de chercheurs pensent au contraire que la bipédie aurait été avantageuse pour la survie de nos ancêtres (par exemple, voir Picq 2005).

Deuxièmement, je vous annonce qu’il va falloir faire quelque chose, et vite, pour sauver tous ces bébés des pays en développement, et dont les parents ne sont pas assez riches pour leur payer de foutues godasses à 70$ (environ 50 euros pour nos amis européens)! Et, j’ai failli oublier de le dire, chaussures qu’il faut changer aux 3 mois grand maximum (dixit mon vendeur préféré). Comment est-il possible que nous n’ayons jamais été sollicités pour lever des fonds pour régler ce problème criant dans les pays défavorisés (plus précisément: appauvris pour nous enrichir)???

Pour rester dans le thème, voici une comparaison entre une des empreintes scannée de Laetoli (en bas), celle d’un chimpanzé en marche bipède (au milieu) et celle d’un humain (en haut). Remarquez que le gros orteil de Laetoli est plus éloigné des 4 autres que chez l’humain (on parle d’un orteil peut-être capable de saisir des objets) (source de l’image: Wikipédia).

Sans rire, s’il fallait absolument des chaussures de luxe pour apprendre à marcher, ni nos ancêtres, ni les 99% de l’humanité encore trop pauvres n’auraient pu le faire! En passant, beaucoup de singes marchent aussi en bipèdes (du moins, de temps à autre). Il faudra vraiment leur dire d’arrêter de le faire tant qu’ils ne porteront pas des chaussures appropriées!

Orang-outan en position bipède (il a les mains occupées avec de la nourriture: on le comprend!). Bon, voilà, encore un exemple d’un qui ne suit pas les règles: « on ne marche pas sans chaussures ». Non, j’arrête, je ne peux même pas en faire des blagues: c’est trop ridicule! (source de l’image: Wikipédia).

Finalement, moi aussi j’ai des histoires d’horreur à raconter. Celle d’une petite fille qui s’était mis les talons à vif à force de marcher à quatre pattes avec des chaussures dont l’arrière était rigide.

La fin de mon anecdote? Je suis repartie, mon fils dans les bras, belle-maman et belle-soeur sur les talons (c’est le cas de le dire). Mais je n’ai pas acheté les chaussures.

Et mon fils a appris à marcher avec seulement des chaussettes. Ça glissait? Pan! Plus de chaussettes! Moi aussi j’aime marcher pieds nus. Et quelle musique cela a dû être pour les voisins du dessous…!

AHHHH encore un délinquant! (source de l’image: Wikipédia).

Pour des conseils sensés sur le choix des chaussures de bébé (et ce n’est pas un site commercial!), voir le site Les chaussures pour bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>